Porteur
Juliette Rouchier
Session
2019
Co-porteur(s)
Valérie Deldrève, Isabelle Laffont-Schwob
Titre
Pollutions, mobilisations environnementales et territoires industrialisés : les cas de Fos sur Mer, de Gardanne et du littoral sud marseillais. (Pomoterri)
Résumé
Ce projet propose de prolonger une dynamique déjà engagée de sciences participatives concernant la pollution industrielle, à travers une comparaison entre trois territoires proches (Fos sur Mer, Gardanne-Bouc Bel Air et le littoral sud marseillais). Après deux rencontres entre un collectif de chercheurs liés aux OHM et des membres de la société civile, ces premiers échanges ont permis de révéler des préoccupations environnementales et sanitaires conjointement appropriées. Celles-ci seront analysées à travers deux aspects : l'analyse des pollutions en plomb et arsenic sur les territoires et leurs impacts potentiels sur les populations, et celle des mobilisations. Une analyse pluridisciplinaire entre sociologie, écologie et chimie, aide à la décision sera conduite sur ces deux thèmes dans des exercices de sciences participatives.
Type
Projet ROHM
OHM(s) concerné(s)
  • Bassin Minier de Provence
  • Littoral Méditerranéen
  • Vallée du Rhône
Disciplines
Biologie, Chimie, Économie, Sociologie
Image

Porteur

Juliette
Rouchier
Juliette Rouchier est Directrice de Recherche au CNRS en économie. Après avoir travaillé au GREQAM où elle développait des recherches en modélisation multi-agents et systèmes complexes, et s'intéressait entre autre aux socio-écosystèmes "à la Ostrom", elle a changé de laboratoire en 2015 pour intégrer le LAMSADE, spécialisé en aide à la décision. Elle y porte le projet "Policy Analytics" d'analyse, aide à la conception et à l'évaluation de politiques publiques, ainsi que le GDR interdisciplinaire du même nom. Ses recherches portent à l'heure actuelle sur la place des arguments scientifiques dans les débats publics. Un article vient en particulier d'être accepté à NSS sur le thème des arguments économiques dans la controverse des boues rouges, suite à une analyse des représentations des acteurs. Elle a aussi réalisé sur cette base un jeu de rôles pédagogique sur le thème du débat multi-acteur et multi-point de vue dans le cadre des biens communs sur un problème de pollution. Elle a également impliqué des populations associatives et des chercheurs dans la construction d'une scène de théâtre forum pour construire un débat sur une usine, le rapport à la réglementation, et aux possibilités de démontrer des nuisances par la mesure. Elle participe au programme de l'Iméra (institut d'études avancées) sur le développement durable.

Participants

Valérie
Deldrève
Valérie,Carole ,Isabelle,Pascale ,Maurice Deldrève,Barthélémy,Laffont-Schwob,Prudent,Olive
Valérie Deldrève, directrice de recherche à Irstea. Ses recherches s'inscrivent en sociologie de l'environnement et portent notamment sur les politiques de conservation de la nature et les problématiques d'inégalités et de justice environnementales. Elle coordonne avec J. Candau le projet Effijie (ANR Socenv, 2014-19) sur l'effort environnemental demandé par les politiques publiques de l'eau et de la biodiversité. Elle mène depuis 2015 une étude sur le suivi des mobilisations (mer et terre) contre les boues et poussières rouges d'Altéo-Gardanne.
Carole
Barthélémy
Valérie,Carole ,Isabelle,Pascale ,Maurice Deldrève,Barthélémy,Laffont-Schwob,Prudent,Olive
Carole Barthélémy est Maître de Conférences en sociologie au sein du Laboratoire Population Environnement Développement (UMR 151 Aix Marseille Université – Institut de Recherche pour le Développement).
Ses principales thématiques de recherche portent sur les usages, savoirs et actions publiques liés à la nature. Elle travaille également sur la durabilité des systèmes socio-naturels face à des évènements de pollution. Ses terrains concernent le fleuve Rhône et les espaces littoraux industrialisés.
Isabelle
Laffont-Schwob
Valérie,Carole ,Isabelle,Pascale ,Maurice Deldrève,Barthélémy,Laffont-Schwob,Prudent,Olive
Écologue, professeur des Universités. Son travail de recherche se focalise sur les potentialités de phytoremédiation des sols et des eaux pollués en zone méditerranéenne en étudiant les mécanismes d’ad- et absorption par la plante mais également de métabolisation, ainsi que la diversité et l’action des micro-organismes dans la biodégradation ou la stabilisation des polluants et enfin les pistes de valorisation de la biomasse polluée.
Pascale
Prudent
Valérie,Carole ,Isabelle,Pascale ,Maurice Deldrève,Barthélémy,Laffont-Schwob,Prudent,Olive
Maître de conférences Chimie. Equipe TRAME - TRAME : Transfert Réactivité Analyse Modélisation Environnement. Ses études portent sur les mécanismes d’évolution et de transferts des éléments traces métalliques (ETM) entre les compartiments de l'environnement (déchets, sol, eau, plantes), la phytoremédiation, le développement de techniques de spéciations opérationnelles des ETM dans ces compartiments. elle aborde également des études sur l’approche globale et opérationnelle de la caractérisation et de l’évolution de la matière organique (MO) du sol et de déchets, et une approche des interactions MO- polluants minéraux.
Maurice
Olive
Valérie,Carole ,Isabelle,Pascale ,Maurice Deldrève,Barthélémy,Laffont-Schwob,Prudent,Olive
MCF Science politique (CNU, 04) - Directeur des Études en Licence professionnelleConduite de projets territoriaux durables.
Deux thématiques de recherche:Réformes institutionnelles –Intercommunalité et métropoles–Élus locauxPolitiques urbaines et d’aménagement –Conflits d’aménagements –Mobilisations d’habitants